lundi 29 juin 2015

Charly - The Imitation Game


Coucou les p'tits Bwibwi's,

Samedi soir avec mes keupains de Paris, nous avons décidé de s'matter un film à trois. Popcorn, snickers glacés et canapé hyper confo' étaient au rendez-vous (ah ben oui ! sinon c'est pas une vrai soirée ciné).

Après mûre réflexion et grande réunion diplomatique pour savoir le film qu'on allait voir, notre choix s'est porté sur The Imitation Game de Morten Tyldum (2015).





C'est l'histoire de :
1940 : Alan Turing est un grand mathématicien anglais qui est embauché par le gouvernement britannique pour décrypter la machine nazie Enigma censée être inviolable.



Ce film a reçu 2 prix et 25 nominations et pour le coup je suis bien d'accord.

On se retrouve face à une qualité d'image incroyable à l'américaine. Pas de plan magnifique avec de beaux paysages puisque l'important ici est toute la démarche de Turing pour trouver COMMENT décrypter Enigma. Le grain est hyper net et les couleurs justes comme il faut pour nous faire rentrer dans l'ambiance seconde guerre mondiale. Du faux vieux 2015.
Le scénario est une adaptation de l'histoire d'Alan Turing, bien que n'ayant pas lu sa biographie, il ne me semble pas y avoir de trous dans la narration puisqu'on comprend tout par ce qui est soit dit, soit montré à l'écran.
On a l'occasion de voir de superbes acteurs au jeu exceptionnel : Benedict Cumberbatch tient le rôle d'Alan a la perfection et nous fait réellement pénétrer dans la tête d'un surdoué un peu décalé par rapport à la société de l'époque. 















N'oublions pas que le casting est vraiment pas mal puisqu'on retrouve la belle Keira Knightley et le père Lannister (Game of Thrones).
La musique au piano-violoncelle accompagne l'histoire note par note. Le thème principal berce l'entièreté du film. Cependant, lors des moments forts dans la vie d'Alan, une musique mélancolique au piano berce les images et nous donne toute l'intensité du film. C'est là que tu lâche ta vieille larme de crocodile. (Hey pssssst si tu clique ici tu pourra profiter de la belle musique du film wesh wesh ma gueule).

Bref, un film que j'ai adoré, tant sur le plan scénaristique qu'esthétique ou musical. 

The imitation game : 9 points (sur 10 hein) !

Décryptage, Enigma & Amour

J'vous Aime !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

BLOG DESIGN BY BELLA LULU INK