lundi 30 mars 2015

Charlotte - Mes crèmes pour les mains préférées.

Hey !


Ca fait un moment que j'avais en tête de vous parler d'un indispensable que j'ai toujours dans mon sac quoiqu'il arrive (dans la même petit pochette que mon baume à lèvre) : La crème pour les mains.
Je ne supporte pas avoir les mains sèches et cette sensation de mains râpeuses style tu peux te faire un peeling du visage tellement elles sont sèches.

Vu que je ne peux pas vivre sans avoir de belles mains bien douces, pourquoi pas vous raconter mon expérience ?
Hé oui, j'en ai testé des crèmes pour les mains, des bonnes, des pas terribles, certaines tu te dis "Mouais si je mets ça sur mes mains, rien qu'à l'odeur je vais attirer tous les zombies du quartier"...

Je vais pas vous faire attendre plus longtemps et vous dévoiler mon grand secret ... Ben en fait,  j'en ai pas.

C'est bon ! Reviens, je rigolais !

Désolé pour la qualité d'image, mon appareil est parti en vacances à Barcelone avec ma petite soeur, on fait avec les moyens du bord.


Je n'utilise pas toutes mes crèmes pour la même chose. Je t'explique : Certaines crèmes sont hydratantes ET réparatrices, d'autres sont pour les cas de grandes sécheresses, ou encore pour tous les jours. En général, si tu hydrates bien tes mains tu risques moins d'avoir de problèmes de style crevasse au bout des doigts. Ceci dit, si tu fais la vaisselle sans gants, même en hydratant bien tu risques d'avoir ta peau qui se casse et HOP création de crevasses qui font tellement mal que même à ton pire ennemi tu ne le souhaites pas.

  • Pour tous les jours :
J'ai deux crèmes que j'utilise vraiment tout le temps et que j'adore. Elles sont toutes les deux de la même marque L'occitane. J'utilise essentiellement la crème au Karité qui est ma préférée de la vie toute entière jusqu'à la lune. Mes mains sont superbement bien hydratées, elles sont douces, et l'odeur du Karité est juste pas trop forte comme il faut. Très agréable à porter. En général, j'en met dès que je me lave les mains et également le soir avant de me coucher, mais là le rituel est un peu particulier puisque j'en met genre trois tonnes, mes mains sont bien grasses et en même temps je masse mes cuticules 2-en-1 quoi :). Ca permet de pas avoir des sortes de petites peaux blanches dégueulasses autour des ongles. A la maison, j'ai le format 150 ml qui coûte environs 20 euros puis j'ai le micro format de voyage hyper pratique pour mettre dans ma trousse et que j'emporte partout. Sinon, la version fleurs de Cerisier, je l'aime beaucoup également. Ceci dit, je la trouve moins hydratante mais l'odeur est incroyable c'est un vrai plaisir de sentir ça sur mes mains. Je l'utilise plus en appoint en journée que le soir. Il m'est arrivé d'utiliser la version à la rose qui hydrate mieux que celle à la Cerise mais j'aime moins l'odeur.
  • Pour quand tes mains ont besoin de plus d'hydratation :
Pour les grands jours de froid, ou quand mes mains m'envoient des signaux clairs de déshydratation j'utilise la crème Neutrogena. Ceci dit, je n'aime pas la texture et le rendu, la sensation est vraiment collante mais c'est la seule qui hydrate à fond quand vraiment tout va mal. Je cherche toujours une autre alternative donc si vous en avez je vous écoute. Sinon y'a l'éternelle crème Nivea en tube ou en pot. L'agréable odeur de bébé mmmmmh. Mais bon, ça j'en met même autour de mon nez quand je suis enrhumée et qu'il est irrité à force de me moucher. D'ailleurs quand mes pointes sont sèche j'en met aussi en mode masque de beauté pendant une nuit et le lendemain HOP à la douche. Mais je m'égare ;).
  • Pour les jours ultimes de la muerte que t'as plus d'autres choix à part te les couper à la machette :
Et alors ... Pour les jours de grande grande grande grande grande grande grande grande crise, suite aux conseils de mon coiffeur j'utilise ... Le mystèèèère ne se fera plus attendre bien longtemps ... La crème Cicalfate d'Avène. Celle-ci je l'applique plutôt localement sur les zones à problème et je compense avec ma crème au karité. C'est une crème cicatrisante qui peut être utilisée ailleurs que sur les mains (je pense notamment à Hélène de Mon blog de Fille qui l'utilise pour ses allergies etc ... il me semble). C'est vraiment une crème à avoir chez soi pour tous les petits bobos. 
Puis un jour, j'ai adopté des bébés chats ... et mes mains ont subis des traumatismes physiques ET psychologiques (oui mes mains pensent et réfléchissent et alors ?) et je ne sais pas pourquoi sur les griffes de chatons Cicalfate ne faisait pas son job ... Du coup, j'ai été en pharmacie et on m'a conseillé Cicaplast de La roche-Posay. Elle a les même propriétés que celle d'Avène mais je sais pas pourquoi sur le coup elle fonctionnait mieux et soignait mieux mes petites blessures. Ceci dit, je continue quand même d'utiliser mon premier bébé qui continue à faire son boulot à merveille (sauf sur les griffes de chats, le mystère reste entier, j'ai entamé une enquête avec le FBI et tout et tout ... Mais pour l'instant j'ai pas de réponse).

Voili, voilou pour mes crèmes mains préférées. J'espère que ça vous aidera à voir plus clair sur la santé de vos mains. Donc, surtout n'ayez pas peur d'abuser de vos crèmes, des mains hydratées sont des mains heureuses et cela aide à retarder le vieillissement (ceci dit, ne croyez pas au père noël, on sera toutes vieilles et ridées un jour, si si je vous jure !).

Bisous, Bisouuuus <3

lundi 23 mars 2015

Charlotte - Classique du cinéma : Laura de Otto Preminger.

Salut les p'tits bwibwiiii,

EURÊKA ! Pourquoi me direz-vous ? Et bien, en réfléchissant à mon article sur Inherent Vice, et en discutant avec 2-3 amis, j'ai eu l'idée de pousser plus loin l'idée d'articles cinématographiques en vous proposant mon point de vue sur certains classiques du septième art.
Hé oui, à quoi ça sert de faire un master en analyse cinématographique si j'peux même pas exploiter mon potentiel ?!
Du coup, je propose d'ouvrir une catégorie de type "rétrospective" où j'aborderai d'anciens films, des classiques ou même des films plus récents mais déjà en DVD style Drive, Seven etc ... Tout en les critiquant, en donnant mon point de vue et puis pour ceux qui n'auront pas vu les films ça vous donnera une petite idée de quoi regarder chez vous sous la couette (ou pas ^^).

Le premier film que je voulais aborder avec vous c'est ....

Rrrrroulement de tambour (et attention roule bien le R sinon c'est pas drôle)

Laura de Otto Preminger


C'est dans le cadre d'un cours à l'université que j'ai du le voir. Donc je l'ai ... bien évidemment acheté (Oui oui je téléch... achète tous les films que je regarde).
C'est donc un long-métrage sortit en 1944, du réalisateur Otto Preminger, en noir et blanc.
Laura est retrouvée morte dans son appartement et le policier McPherson mène l'enquête. En une ligne c'est ça. Mais va y'avoir des rebondissements, des morts qui ne sont pas morts, des amoureux pas très amoureux, toussa toussa.
On est en plein dans une histoire policière qui tient superbement bien la route. En général, je tente de mener l'enquête en même temps que le policier et là, je n'ai rien vu venir. Tout du moins, je pensais que le coupable en était un autre :p ET BEN NAN ! Du coup, de ce point de vue là, je suis agréablement surprise.
De plus, pas une seule fois il m'est venu à l'esprit de faire pause et d'aller me chercher de quoi manger ce qui est plutôt positif et montre que je me suis pas emmerdée (oui quand je mange sans raison c'est parce que je m'ennuie, toi pas peut-être ? ... ^^).
Je pense que l'intérêt de ce film réside dans le fait que s'entremêle une intrigue policière mais aussi un drame psychologique sur les relations entre êtres humains. Avec ce McPherson qui raconte l'histoire à sa façon, avec ses propres yeux et son amour pour Laura, une femme qu'il ne connait qu'à travers les photos et récits des autres personnages. T'ajoute à tout cela une voix off tout comme il faut pour te commenter ce qui se passe à l'écran, et pas mal de flashbacks, tu mélanges le tout, un peu de sel, du poivre et la soupe est prête. L'analyse de l'utilisation des retours dans le passé mériterait un article à lui tout seul mais ce n'est pas mon sujet ici.
Enfin, le jeu d'acteur est tout comme le veut l'époque, assez scolaire, plutôt théâtrale, ce n'est pas ce dont nous sommes habitués aujourd'hui. On te place des lumières en pleine tronche de Laura histoire de la rendre encore plus belle, en mode starlette d'Hollywood. Mais c'est ce qui donne le charme au film, et surtout à l'époque. 

A mon sens, pour ceux qui n'ont pas l'habitude de voir ce genre de film, il est une bonne alternative pour commencer et se lancer dans l'aventure des classiques du cinéma.

A la prôchaine les ciné-amis,

Bisous, bisous.

lundi 16 mars 2015

Charlotte : Ma découverte mode du mois de mars : Les bijoux de Karinette.

Hey les petits amis (et amies),

Laissez-moi vous présenter ma créatrice préférée du mois de mars.
Elle est jeune, elle est belle, elle habite au soleil ... Mais le plus important ce sont ses créations bijoux.

Les bijoux de Karinette

J'ai découvert Karinette après un concours sur Facebook qu'une amie avait partagé. Du coup, par curiosité j'ai participé (et j'ai pas gagné parce que sinon toute la planète serait au courant, oui j'suis du genre à le crier sur tous les toits tellement j'ai pas de chance) et surtout j'ai été voir ce qu'elle fabriquait de ses petites mains. Cette jeune créatrice fabrique tout main également dans la jolie ville de Lyon. Les matériaux sont précieux un peu comme chez Mayann. On reste à nouveau dans l'idée de la simplicité mais qui habille toutes tes tenues, même si ce soir "tu as décidé de t'habiller en Drag Queen, rouge à lèvre pétant, y'a bien moyen qu'un de ses bijoux te rende bien plus classouille."
De la finesse, de la beauté, du brillant, du coloré, y'en a pour tous les goûts.

Mes préférés :
(Ché pô qui c'est cette Emeline mais j'suis bien jalouse qu'elle ait un bijoux avec son prénom !)

L'avantage : La qualité ! J'en ai acheté des bijoux sur internet, et souvent je me fais avoir comme une bleue. Ici tu as droit à la finesse ET à la qualité. Rien qu'au touché je l'ai senti. Autant vous dire que je ne me sépare plus de ma petite bague et de mon collier. LOVE LOVE LOVE et AMOUR sur la planète !
Le petit - : J'en ai pas trouvé parce que même son service après-vente il est au top ...

ENFIN, voici venu (le temps des petits et des graaaands) les photos de ma première (et non pas dernière) commande chez Karinette :

Mon beauuuu collier d'amour Double Gold.



Je crois que c'est mon coup de coeur, je l'adore tellement si fort. Puis vous connaissez mon addiction aux bagues ^^


La nouvelle collection ne devrait pas tarder à arriver, et je sens que je vais à nouveau craquer : Toute acidulée pour le printemps et été qui arrivent ;). La miss a également un instagram (lesbijouxdek) et nous permet de suivre son travail en direct : LE PIED !



Hey, psssst ! Y'a -20% sur pas mal d'articles sur le site, alors n'hésitez pas à vous faire plaisir !!! :).

Bisous, Bisouuuus <3

samedi 7 mars 2015

Charlotte : Inherent Vice, ou le film que si tu prends pas de la coke tu ne comprends rien.

Ma critique de film #1

Salut les petits amis,

Première chose que je fais ce matin, c'est de repenser au film que j'ai été voir hier. Expérience qui me laisse plus que perplexe. Hier soir, mon frère, son amoureuse et moi, sommes allés voir Inherent Vice de Paul Thomas Anderson (qui a également réalisé Magnolia, There will be blood etc ...)



En gros, le pitch, c'est l'histoire d'un détective privé hippie (Joachim Phoenix) qui va mener une enquête pour sa petite amie et son nouveau boyfriend richissime. Tu mélanges le tout avec du sexe, de la drogue (beauuuucoup de drogue, ce fléaaaauuu), et tu obtiens un savoureux mélange d'une pâte à gâteau Herta. Ca ressemble à un bon gâteau, ça a l'odeur d'un bon gâteau, mais c'est quand même pas le super marbré de ta grand-mère.

Je suis sortie de la salle hyper mitigée. Explication :
Avant d'aller voir le film, j'ai quand même regardé le trailer, et là je me suis dis : "Pwaaaah ! Ca va être de la bombe, un truc bien déjanté !". 
Le film dure 2h30, et j'ai passé tout ce temps à comprendre ce qui se passait devant moi ... Ou plutôt à attendre LA chute du siècle. Et rien, nada ... Par contre, on est bien dans l'ambiance hippie de l'époque, où la drogue est partout et où les mecs sont tout l'temps dans un monde parallèle. La paranoïa règne en maître de maison. SEXE, DROGUE & ROCK'N'ROLL
L'histoire va un peu partout et en même temps nulle part. Les personnages te sont présentés un à un mais tu comprends pas leur utilité, puis au final ils sont tous mêlés au même réseau, et enfin ... Ben enfin ... J'ai pas compris la fin ... J'y réfléchis encore, si je trouve l'explication je vous tiens au courant.
Bref, on te perd vite dans les explications et même la voix off qui te sert de fil conducteur t'emmène trop loin. Au début tu la comprends et c'est bien, puis elle commence avec ses histoires de planète Uranus, Jupiter, et là en réalité tu te rends compte qu'elle est aussi pleine de toutes les substances illicites possibles que les autres personnages.

Sinon, y'a quand même des choses biens dans ce film, je n'ai pas dis que c'était une daube ! 
La musique m'a énormément plu, musique d'époque mais qu'on a pas forcément l'habitude d'entendre et elle accompagne à merveille le film. 
La présence de superbes plans m'a juste éblouie. Y'a des scènes où les plans sont justes WAOUW ! Sublimes ! Sincèrement, le directeur photo je l'épouse directement.
La caméra est terriblement fixe, ce qui m'a plu pour un film dont les acteurs sont tous drogués, j'avais peur d'avoir des mouvements de caméra trop forts et de me retrouver avec la gerbe. Mais non.
La tonalité des couleurs : Je crois que c'est mon petit chouchou d'amour dans les plus de ce film, j'ai vraiment adoré la tonalité du film, les couleurs, c'était un pur régal pour mes petits yeux fatigués. C'est rempli de rouge, de vert, de jaune, mais ça n'agresse pas ta rétine. 
Ah oui ! C'est excessivement drôle. Cru mais drôle et ce n'est pas négligeable quand tu passes 2h de film à réfléchir sur le pourquoi du comment du peut-être de la finitude des choses et de l'immensité de la vie instable et indélébile exposant douze.
Et pour finir, Joachim Phoenix ... Rien que pour sa belle bouille tu vas le voir ... Non plus sérieusement, ce rôle lui va comme un gant et Anderson n'aurait pas pu trouver mieux. Il est vraiment le personnage qu'il faut. Il n'en fait pas trop ni trop peu. 

En résumé, je suis encore mitigée sur mon avis, je ne saurais dire si c'était bien ou pas. Je pense le revoir à sa sortie, notamment la fin, et tenter de débloquer mon incompréhension parce que je reste persuadée que ce film doit être franchement bien.

Bisous, Bisous !



mardi 3 mars 2015

Ju' : Vernis à ongles MODEL OWN - Hyper Gel

Ouiii je sais vous allez dire que je teste trop de marque ... mais c'est comme ça que je peux vous partager mes avis ...

J'ai testé récemment les vernis à ongles MODEL OWN ..  vous connaissez ? 

Je n'en avais jamais acheté au part avant ... mais j'ai remédié à ça ! 

La marque a différentes gammes, mais pour ma part j'ai testé les HYPER GEL. 

J'en ai acheté 2, un rouge et un beige. 




Je trouve que les couleurs sont bien pigmentées, ... mais je n'ai pas retrouvé cet aspect "gel"... Bon je sais que si on veut des vernis du même effet que le gel on a qu'a se faire une manucure avec du vrai gel .. ! Que voulez-vous j'aime souvent changer de couleurs ..

Reprenons les explications ...  Pour la tenu du vernis il tient bien 1 semaine (sans faire de vaisselle tous les jours bien sûr, merci le lave vaisselle hihihihi ). Sans mettre de TOP COAT ( j'avoue j'avais trop la flemme ... mais c'est pas bien grave hein ?!) le vernis est resté bien 4-5 jours nickel et après il a commencé à partir au bout des ongles...
C'est l'endroit où nos chers petits ongles prennent le plus de coûts. 
 

Avez vous déjà testé les vernis MODEL OWN ? Qu'en pensez vous ? 


A bientôt !
BLOG DESIGN BY BELLA LULU INK